Témoignages

Merci de partager ce que vous avez éprouvé lors de votre expérience du Champ d’argile®, et/ou ce que cela vous a apporté… 

Seul votre prénom et l’initiale de votre nom de famille apparaîtront publiquement
Vous pouvez également, dans le champ « nom », indiquer un pseudo,  ou ce qui vous plaira.
Si vous le jugez nécessaire, précisez  votre âge  dans le corps de votre message.

Cliquez ici pour déposer votre témoignage

naissance de mon être profond

17 novembre 2023

J’ai vécu cette expérience du toucher de l’argile comme une naissance de mon être profond, comme un révélateur de soi, dans toute sa profondeur, comme si mon être remontait à la surface !

Je me sens plus positionnée, plus affirmée, plus ancrée et finalement je ressens un équilibre intérieur bien réel.

Ce travail favorise notre écoute intérieure: celle de nos besoins et de notre ressenti !

Je me suis laissée surprendre par le parcours de mes mains sur l’argile ; et le résultat m’étonne moi-même; c’est comme une révélation de soi !

Ce travail nous libère de l’emprise de nos émotions, et je me sens plus apaisée et plus sereine pour me positionner dans la vie !

On fait naître quelque chose de soi !

C’est une expérience à vivre !!

Merci !!

Avatar de xx
xx

Quel bonheur !

24 février 2021

A cette séance-ci de champ d’argile en décembre 2020, mes mains ont surtout dialogué avec les coins de la base du cadre, proches de moi. Ces angles aux changements de direction si clairement perpendiculaires, solides, et qui me permettaient la sensation de la base, m’ont connecté à la sensation d’une construction interne nouvelle pouvant enfin prendre place en moi. Ressentir cette sécurité, cette assise, ce point de départ ferme vers différentes directions qui m’a tant manqué dans ma vie… Et pourtant il était là, entre mes mains, et mon corps comme mon esprit pouvait se remplir et se nourrir de cette sensation si structurante. Une grande chaleur s’est déployée d’abord entre mes mains, puis dans tout mon être, à partir de cette nouvelle compréhension corporelle de la possibilité que je porte en moi mais que je n’avais jamais pu réellement saisir il me semble…

Je suis émue, touchée par la beauté et la force de ce contact. Cette prise de conscience cellulaire présage il me semble aussi d’autres changements qui sans doute prendront place lors d’autres expériences dans le champ par l’argile… Mais n’anticipons rien ! Chaque expérience est une surprise, et vient nourrir la zone de moi qui est prête à recevoir, à comprendre, à intégrer ces réalisations profondes. Je sens qu’il faut que je prenne le temps de savourer chacun d’entre eux. La chaleur qui monte et se déploie à l’intérieur de mon corps lorsque je goûte à cette puissance de vie là est un bon indicateur pour moi…

Merci à Bénédicte pour l’accompagnement si juste de ces étapes qui me font grandir, et me renforcer de champ en champ ! Je sens davantage ma base, mon centre, mon axe, ma densité de manière durable. A partir de là, je peux me redresser, m’élever, m’accomplir…

Je suis de plus en plus en paix, en phase, voire en joie, avec le fait d’habiter mon corps, pleinement.

Quel bonheur !

Avatar de NG
NG

Une expérience mémorable et réparatrice

12 décembre 2017

Fin octobre 2017, lors d’un stage proposé par la FNEY, j’ai découvert le champ d’argile avec Bénédicte de Nazelle : expérience mémorable que je viens vous résumer ici.

Devant moi, sur une grande table plastifiée, un cadre en bois carré d’environ 50 cms de coté, 10 cms de haut, rempli à ras bord d’une argile fraîche et bien tassée. A droite, une petite bassine d’eau ; à ma gauche, Bénédicte prend des notes.

J’enfile un grand tablier en plastique, je remonte mes manches et je ferme les yeux. Silence complet, c’est un saut dans l’inconnu !

Mes mains passent dans l’eau et s’offrent au champ d’argile qui se laisse pénétrer. La liberté est là, juste laisser faire, toucher et être touchée, lâcher prise. Mes mains parlent, cherchent, tâtonnent, creusent avec soin la matière glissante et créent leur petit chemin. Je ne sais pas du tout ce qu’elles font et si je les suis, c’est simplement parce que c’est bon, comme un élan vital qui sortirait au travers d’elles, une sensation intense, très agréable. Le rythme s’accélère, l’effort aussi, la pression de mes doigts, de mes poingts, de tout mon corps sur la terre, la machine est lancée ! Je creuse, j’ouvre à pleines mains, j’élargis et je ressens alors comme un besoin urgent de sortir du cadre, de pousser l’argile au-dehors comme un signe de victoire, de libération, : un aboutissement !

Une fois cet épisode mené à son terme, ce fut un retour progressif au calme et la sensation d’être arrivée au bout du voyage. Mes mains se placèrent de part et d’autre du cadre : elles pouvaient se reposer.

Un temps de pause avant d’ouvrir les yeux … Découverte d’un bassin féminin et de ses organes reproducteurs. Incroyable. Comment cela était il possible ?

Mes mains avaient trouvé LE point douloureux, pourtant si bien caché. Ce col de l’utérus qui ne s’était pas ouvert pour mes enfants, elles venaient de le libérer d’une souffrance profondément ancrée depuis mon premier accouchement.

Je revivais, les yeux ouverts, ces gestes forts qui écartaient, avec une douce fermeté, ce lieu si intime, qui le débloquaient, qui le pacifiaient : la fin d’une longue souffrance !

Une grande fatigue saine, paisible et emplie de joie s’installa en moi. J’étais et je suis encore aujourd’hui, soulagée !

Merci Bénédicte

Avatar de JB
JB

expérience de la joie

17 juin 2017

Paris, a écrit le 14 mai 2017

Quatre séances déjà, chacune totalement différente des précédentes, surprenante par sa nouveauté. Je découvre que je sais laisser faire mes mains, débrancher le mental pour suivre le chemin ouvert par le champ d’argile. Au delà du plaisir que ressentent les mains dans le contact avec l’argile, chaque expérience procure une joie nouvelle – intense et durable pour l’une d’elles en particulier -, et apporte un éclairage sur le besoin qui a pu s’exprimer et être comblé. Pas de doute je compte bien poursuivre la route avec le champ d’argile!

Avatar de XX
XX

Un chemin de connaissance et d’épanouissement

25 janvier 2016

Comment parler du travail sur le champ d’argile ? Comment trouver les mots assez sensibles pour évoquer le travail prodigieux qui s’accomplit au cœur d’un si simple cadre de bois empli de cette matière brute qu’est l’argile ?

Cette technique a été mise au point par un professeur allemand du nom de Heinz Deuser dans les années 1970. Elle s’inscrit parfaitement dans le chemin de développement personnel et de thérapie initiatique ouvert par Graf Durckheim.

Je l’ai découverte au centre Assise auprès de Barbara Osterwald en 1998 et depuis, la pratique avec Bénédicte de Nazelle lors de séances individuelles ou de week-end.

C’est un véritable chemin de connaissance et d’épanouissement de soi. On me demande souvent pourquoi je poursuis cette voie depuis tant d’années ? Je réponds que chaque nouvelle expérience est neuve, chaque nouveau contact avec l’argile est porteur de sens et de profondeur.

Comment se déroule une séance ?

On se retrouve seul devant ce cadre de bois empli d’argile, posé sur une table. Les yeux fermés, le corps détendu, assis ou debout selon les préférences on « laisse parler » ses mains, on se laisse guider par elles. Et c’est cela le plus étonnant. Car les mains ont l’intelligence de ce qui est juste à chaque instant, de ce qui doit être accompli.

Le mental n’agit pas, les représentations tombent d’elles-mêmes. On ne doit pas faire quelque chose, obtenir une quelconque représentation dans l’espace.

La présence attentive du thérapeute est indispensable. Ses mots rares mais toujours justes vous accompagnent tout au long du voyage intérieur.

La séance dure 30 mn ou 1 heure. On ne sait pas à l’avance ce qui va se passer mais avec ma « longue » pratique, je peux affirmer que seul du bon sort de cette expérience si intime.

Lors des week-ends, chacun travaille à tour de rôle devant les autres stagiaires. Pour moi, loin d’être pesante, leur présence est toujours réconfortante et empathique. A la fin d’un stage, on sait que chacun a travaillé non seulement pour lui-même mais aussi pour les autres. Une alchimie subtile opère d’inconscient à inconscient.

Au fil des séances individuelles ou des week-end proposés au centre Assise, je me suis confrontée à mes peurs intérieures, à mes doutes, mes blocages. Certains remontent à l’enfance, d’autres s’invitent en cours de chemin. Mais chaque séance permet de dénouer les fils, de briser les murs que nous édifions et qui nous empêchent si souvent de vivre pleinement nos vies de femmes et d’hommes.

En fin de séance, je suis toujours émerveillée du voyage accompli. Je me sens plus vivante, plus libre dans mon corps et mon esprit, avec une énergie toute neuve. La vie nous réserve souvent de bonnes surprises mais glisse aussi sous nos pieds des cailloux qui blessent.

Grâce à cette pratique du champ d’argile, j’ai désormais la capacité de mieux comprendre, intégrer et transformer les événements douloureux de la vie. J’y ai gagné une plus grande liberté intérieure et une plus grande confiance.

Je peux dire avec le recul que la rencontre du champ d’argile, tel qu’il est pratiqué au centre Assise, a été pour moi un des plus beaux cadeaux de la vie.

Avatar de Anne D.
Anne D.

Déposez votre témoignage